Camios d'occasion

Navigation

BV Robotisée, pour le confort et les éco

Boîte de vitesse robotisée (BVR) Petit à petit, la boîte robotisée fait son bonhomme de chemin. Certes,

[Technique Pratique] - BV Robotisée, pour le confort et les éco

Boîte de vitesse robotisée (BVR)
Petit à petit, la boîte robotisée fait son bonhomme de chemin. Certes, ce n’est pas encore l’engouement, mais la progression est constante. Sûrement parce que l’offre s’étoffe. Et c’est tant mieux.

» Par Richard Pizzol

PBoîte de vitesse robotiséeLa boite robotisée n’est pas une boîte automatique. C’est une boîte mécanique classique sur laquelle est adaptée un robot qui automatise les fonctions d’embrayage et de débrayage, ainsi que le passage des rapports.

Prenez une boîte de vitesse normale, accolez-y un robot et vous obtenez… une boîte de vitesse robotisée. Très bien, me direz-vous, mais à quoi ça sert ? À gagner en confort et à faire des économies. Tout un programme, qui mérite, il est vrai, quelques explications…
La boîte robotisée est un compromis séduisant entre la boîte manuelle et la boîte automatique traditionnelle. Elle possède les avantages de l’une et de l’autre sans leurs inconvénients. Cette boîte fonctionne selon deux modes, automatique ou impulsionnel. Dans le premier cas, le conducteur n’a pas à intervenir, le passage des rapports se faisant tout seul selon des lois auto adaptatives. Dans le second, il commande lui-même le changement de vitesse grâce à un « joystick ». Son utilisation par impulsions sur le levier de vitesse est très simple : vers le haut pour monter les rapports, vers l’arrière pour rétrograder. Ce petit levier est polyvalent et permet de passer du mode manuel au mode automatique (une impulsion vers la gauche), d’enclencher la marche arrière (une impulsion vers la droite puis vers le bas), ou de reprendre le mode manuel en étant en automatique (une impulsion vers le haut ou le bas). Ajoutons enfin que le changement de rapport se fait sans lever le pied de l’accélérateur.

Mécanique épargnée

De la boîte automatique, elle reprend donc le principe du passage des rapports sans l’intervention du conducteur. Pour les professionnels travaillant dans les centres-villes, ou fréquentant assidûment les périphéries saturées, c’est loin d’être un détail. C’est même très reposant pour la jambe gauche ! Mais, comme une boîte mécanique, la boite robotisée autorise les passages de rapports manuels. Parfait si une bonne reprise s’avère nécessaire, lors d’un dépassement par exemple. Un agrément de conduite réel pour tous ceux qui n’aiment guère la passivité qu’impose une vraie boîte automatique.
Mais le confort n’est pas tout. En mode manuel, cette boîte minimise les erreurs de conduite. Ainsi, le calculateur interdit le passage au rapport inférieur s’il y a un risque de surrégime et décide du rétrogradage en cas de sous régime. Ces automatismes épargnent la mécanique en incitant à une conduite apaisée et, conséquence logique, permettent des économies de carburant. La réduction de consommation est de l’ordre de 8 à 10 % par rapport à une boîte manuelle traditionnelle. Ce n’est pas un détail par les temps qui courent…

Succès à venir ?

Très séduisante, la boîte robotisée ne connaît pourtant qu’un succès mitigé. Pourquoi ? D’abord parce que l’offre n’était jusqu’alors pas pléthorique. Mais aujourd’hui tous les constructeurs s’y mettent. Renault, Opel, Fiat ou Iveco multiplient les offres et la proposent sur des moteurs performants où cette boîte s’avère en parfaite adéquation. Ensuite, parce que le surcoût, de 1 100 € HT chez Renault par exemple, est un frein pour les achats en nombre pour les grandes flottes, même si ce surcoût peut être assez rapidement compensé par les économies réalisées en consommation et entretien.
« En fait, c’est parfois perçu comme un élément superflu, et en tout cas comme lié à du haut de gamme » explique Jean-Louis Wiedemann, chef de gamme des véhicules utilitaires chez Renault. « Notre boîte Quickshift est d’ailleurs plutôt sur les Master Grand Confort, en fourgon ou plancher cabine », poursuit Jean-Christophe Royer, chef de gamme marketing Trafic et Master. « Sur le Trafic, l’essentiel est sur le fourgon ». Mais chez Renault, les ventes les plus importantes sont réalisées sur les versions véhicules particuliers des modèles Trafic et Master. « Et à 75%, il s’agit de professionnels, comme des sociétés de location, de transports de personnes ou des navettes d’hôtel ». Si les volumes sont encore faibles, quelques centaines d’unités par an tous modèles confondus, la progression est constante d’une année sur l’autre ». Petit à petit, la boîte robotisée fait son nid….

Vive le robot !

Les charmes de la boîte manuelle, les économies de l’automatisme… La boîte de vitesse robotisée est née de l’association de ces deux atouts. Boîte manuelle, elle évite les pertes et frottements caractéristiques des transmissions automatiques à convertisseur de couple. Elle présente aussi des avantages en matière de poids et de longévité. Boîte automatique, elle permet une réduction de la consommation grâce à une conduite plus coulée. Son principe de fonctionnement est simple. Il s’agit d’une boîte de vitesse manuelle classique sur laquelle est adaptée un robot. Ce module automatise les fonctions d’embrayages, de débrayage et le passage des rapports. Le calculateur de la boîte de vitesse pilote les changements de rapports. Il est relié au levier de vitesse, au sélecteur de mode de conduite, au contacteur de la pédale de frein et au calculateur du moteur. Il colle ainsi au plus près du style de conduite. Grâce à toutes ces informations, le calculateur moteur ajuste le couple et le régime moteur en agissant sur l’injection et l’avance à l’allumage. Enfin, le robot de changement de vitesse assure le passage des rapports. Il est composé d’actionneurs et d’un groupe électropompe qui fournit l’énergie nécessaire. La Quickshift de chez Renault dispose de deux modes d’aides au démarrage. Le premier est activé lorsque le véhicule est en charge. Il réduit le patinage de l’embrayage et adapte le seuil de passage des vitesses. Le second, le mode « neige », intervient en cas de faible adhérence. Ces deux fonctions sont activées par un interrupteur situé sur la planche de bord. A noter également que cette boîte permet de rouler à très faible allure sans toucher les pédales pour faciliter les manœuvres.


Tous les VU Mag N°NC - BV Robotisée, pour le confort et les éco

COMMENTAIRES

1. Par genus2a le Vendredi 02 Octobre 2009 @ 21:47:11

bonjour j'ai eu a fair a se genre de boite sur un master malgré les avantage de la boite les inconvénient son nombreuse;l'accés est trés difficile,et la purge n'ai pas évident sur la BV robotisé: il faut juste la perfectionné

AJOUTER UN COMMENTAIRE

  • Merci de saisir le résultat de l'opération ci-dessous dans le champ vide.

    Sécurité (CAPTCHA) :

Tags associés à cet article : BVR


Catégories : Essai Nouveauté | Visite : Espace Pro | Technique

 

Déposer une annnonce

Déposer une Recherche VO

Votre sélection de véhicules

 

    Retrouvez ici toutes les annonces d'utilitaires d'occasion que vous avez ajouté à votre sélection.

    Note : Pour ajouter un nouveau véhicule, il suffit simplement de cliquer sur le lien "Ajouter à ma sélection" depuis une fiche véhicule ou une liste de résultats de recherche.